Les fêtes de la châtaigne dans les Monts d’Ardèche

Aux origines étaient la châtaigne !

La châtaigne est un produit agricole issu d’une histoire longue : identitaire, emblématique, elle participe de l’image du territoire des Monts d’Ardèche. Afin de favoriser sa production, sa vente et sa valorisation, des premiers marchés, fêtes et veillées sont apparus au 18ème siècle, pendant la période de récolte des châtaigne, parallèlement au fort développement de la châtaigneraie ardéchoise.

A la fin du 20ème siècle dans un double objectif de redéveloppement de la filière et de création de nouveaux évènements culturels, plusieurs villes et villages relancent des festivités autour de la châtaigne. Sont ainsi apparues, ou réapparues, les fêtes de Privas (depuis 1945), Desaignes et Antraïgues (1989), Joyeuse (1993) et Saint-Pierreville (1999).

A partir de 1999, le Comité d’études du Parc décide de coordonner les cinq fêtes existantes. Réunies au sein d’un réseau et avec un objectif commun de créer un moment à la fois fort et éclaté autour de la châtaigne en Ardèche, ces fêtes s’articulaient parfaitement avec les grandes orientations du futur Parc naturel régional des Monts d’Ardèche : coordonner et promouvoir les activités culturelles, promouvoir un développement économique harmonieux et enfin encourager le tourisme patrimonial et hors-saison.

Ces marchés sont regroupée autour d’une appellation commune « Castagnades d’automne » (néologisme inventé pour l’occasion).

En 2005 le réseau passe à sept manifestations avec l’intégration de la la fête de la Communauté de Communes Source de l’Ardèche alternativement à Jaujac et Meyras et la Castagnade des Crouvelus à Saint-André-Lachamp puis à neuf avec les intégrations de Saint-Laurent les Bains et Chalencon et enfin onze avec les fêtes organisées par la communauté de communes du Vinobre et la commune de Vesseaux.

La pratique qui consistait à manger en famille ou entre voisins des châtaignes grillées était appelée « roustide », en occitan rostida et en français « rôtie ». Ce n’est qu’à la fin de années 90, que le terme « Castagnade » est apparu, remplaçant progressivement celui de roustide.

Désormais synonyme de rôtie de châtaigne, la Castagnade est aujourd’hui une fête de la châtaigne se déroulant dans les Monts d’Ardèche et encadrée par le Parc naturel régional des Monts d’Ardèche depuis 1999.

Les Castagnades aujourd’hui

Les Castagnades sont un réseau de fêtes de la châtaigne qui font l’objet d’un partenariat pluriannuelle avec le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche et qui respecte son cahier des charges. Le Parc coordonne les « Castagnades », au nombre de onze maximum,  en assurant la coordination de la programmation, la communication et le fil rouge artistique.

Les Castagnades accueillent chaque année entre 20 000 et 50 000 visiteurs.

Les villes et villages organisant des Castagnades sont chaque année :

  • Saint-André-Lachamp
  • Saint-Pierreville / Gluiras
  • Jaujac ou Meyras (en alternance chaque année)
  • Saint-Laurent-les-Bains
  • Privas
  • Joyeuse
  • Desaignes
  • Antraïgues
  • Chalencon
  • Vesseaux
  • Joannas

Le programme des fêtes 2021 est disponible en PDF ici